CHAPITRE 9

 

AJACCIO A ALMERIMAR

Ajaccio :

                1 mois à Ajaccio où  nous avons eu le plaisir de recevoir nos fils Juju et Yannick. Atoll est ravi, car dès que Juju a appris le fonctionnement de l’annexe c’est ballade plusieurs fois par jour. Quant au fonctionnement de l’annexe, cela a été autre chose pour  Yannick ! Seul dans l’annexe pour une petite virée. Ne le voyant pas revenir, nous nous inquiétons !peut-être une panne ? Ah ! le voilà tiré par un petit hors-bord. Il n’avait pas ouvert l’essence ! En plus lors du remorquage il est resté à l’avant, de celle-ci, résultat 50 litres d’eau dans l’annexe, papiers et téléphone trempés ! (petit astuce, pour le téléphone qui tombe à l’eau, ne pas l’allumer, le démonter et mettre dans une boite pleine de riz pendant 2 jours). Enfin, ce sera resto pour ce soir. Nous avons pris plus au moins l’habitude de fréquenter «  LE GRILL » et son super serveur Matthieu ! Aux petits soins pour vous !

IMG_20170727_105759

Ah, ces hamburgers maison ! Joël en salive encore. Le lendemain, c’est jet-ski pour les garçons, résultat 2 jours de courbatures. Nous passons le week- end dans une crique aux eaux transparentes, nickel pour la plongée ! Leur trop petit séjour avec nous leur a permis de voir notre mode de vie et surtout d’être déconnecté du temps qui passe, ne jamais savoir quel jour nous sommes. Le retour se fera au quai d’accueil et c’est avec grands regrets que nous les voyons partir. Snif !!!

IMG_2538

Nos problèmes d’ordinateurs sont réglés. Merci à Cécile, Quentin et les autres, efficaces les p’tits loups. Nous avons eu de la chance, car nous étions la plus part du temps sur un corps mort privé libre. Sinon nous nous sommes mis quelques jours au quai d’accueil du port Ornano. Bizarre le mode de fonctionnement de ce port, ici si vous restez » plus d’une heure, vous payez la journée ! En plus suite à une forte houle, nous avons tapé l’arrière de Mijita, il y a un peu de dégât ! L’échelle est à refaire ainsi que le tablier.

Nous avons fait la connaissance de Laurent, Gaëlle et leur fils Stanislas. C’est un peu la magie des voyages comme nous l’entendons, la rencontre de gens charmants même si cela est éphémère. Bonne suite à vous et nous attendons la mise en place de votre blog.

 IMG_20170728_132048

 Dernier soirée avec Patrick, Cat et leur famille pour une dégustation de moules chez ALAIN « un resto réputé pour sa variété de préparation des moules » et nous n’avons pas été déçus. A bientôt les amis, on vous attend en Espagne !

Alghero :

                Comme prévu, retour à Alghero via un beau mouillage dans la baie de Propriano et enfin une belle traversée sous voiles et sur une houle soi-disant insignifiante d’après la météo. Cette fois nous prenons le temps de visiter cette jolie petite ville fortifiée, qui a même été investie par les Catalans, ce qui fait qu’on peut encore se faire comprendre en espagnol.

IMG_2550IMG_2555

Surtout nous devions y être pour le 1 er aout afin de fêter dignement dans un bon resto les 50 ans de Pat.

IMG_20170801_205946

 Un petit apéro avec Jean-Paul notre voisin de ponton, qui remonte seul sur Antibes. Son astuce pour pouvoir dormir un peu en nav, (car seul, il n’y a pas de quart !)  Il se sert d’un minuteur pour la cuisson des œufs.

Bon allez salut Alghero et la Sardaigne nous avons bien apprécié cet endroit! Direction les Baléares, retrouver Christophe et Gab sur Batolo (voir chapitre 7)

Baléares :

             Le départ a été fixé à 6 h, mais comme souvent Joël est réveillé 3 h plus tôt, donc c’est dans la nuit que nous avons levé l’ancre ! 37 h de nav… nous attendent pour rejoindre Minorque, l’ile la plus au nord des Baléares. Apres un début de nav… cool, les vagues ont pris de la hauteur (plus ou moins 2 m) mais par chance nous surfions et Pat a pu dormir  sans être trop bousculée. Nous avons trouvé une belle petite crique, mais comme souvent le dimanche c’est bondé ! Et comme d’habitude, vers 19h les bateaux rentrent au port, nous nous retrouvons seul et bien protégé car la mer est toujours aussi forte.

IMG_2560

Petite nuit à Fornells où il n’est pas aisé de jeter l’ancre, car les fonds sont couverts de posidonie et ici ces algues sont protégées et il est interdit de mouiller dessus. Sinon la ville est petite mais toute blanche, nous avons l’impression que Zorro va sortir au coin de la rue à tout moment.

IMG_20170807_165920

Le lendemain nous pensions partir pour Cuitadella, à ouest de l’ile ! Mais après plusieurs tentatives de mouillage dans 20m² vu le monde ! Nous décidons de partir sur le champ et de nuit  pour Majorque, la plus grande des iles des Baléares. Une très belle nav… le vent comme il faut, la houle est aussi avec nous, très bien quoi ! Et bien non cela serait trop simple, car depuis quelques temps nos batteries services sont de plus en plus faibles et c’est elles qui donnent de l’énergie (non pas  William) au pilote automatique et à tous les instruments de bord ! Donc obligé de faire tourner le moteur. Nous attendrons la pose hivernale pour les changer. La journée, pas de soucis, car les panneaux solaires donnent largement assez d’énergie (non toujours pas William).

Au petit matin nous arrivons dans la baie de Palma et nous avons de la chance de trouver des corps-morts libres et gratuits ! C’est relativement rare. Apres quelques jours de repos, il nous tarde un peu de retrouver Batolo à Formentera l’ile la plus au sud. Ici et au mois d’aout ce n’est pas très cool, du monde partout, ça passe à deux mètres du bateau en jet ski ! C’est même dangereux de se baigner. Des bateaux de balade en mer passent aussi à quelques mètres, et c’est bien la 1ère fois que nous voyons autant de monde sur un catamaran !  Nous les surnommons les (boat people).

IMG_2565

 Aller c’est décidé, on part pour Ibiza après un petit tour par Palma afin de trouver une ancre digne de ce non et surtout de manger une paella (qui c’est avéré bien moins bonne que celle que nous faisait ma mère).

Apres un mouillage très mouvementé et là aussi beaucoup de monde, nous arrivons à San Antonio où nous retrouvons Batolo ! Cool les retrouvailles ! En plus nous sommes invités le soir même à diner un magnifique barracuda  sur un catamaran où le skippeur est un vrai cuistot.

Batolo et Mijita décident de partir le lendemain pour Formentera en faisant une escale par un petit mouillage qu’on nous dit très sympa !  Mais là aussi pas beaucoup de place pour se poser !

IMG_2588

Bon, ce n’est pas grave, à Formentera cela sera bien plus cool ! L’eau sera limpide, calme !

IMG_2587

Et bien pas tout à fait, nous avons été obligés de jeter l’ancre par 25 m de fond à la sortie de la crique ! Bon c’est exceptionnel cet afflux de bateaux et nous passons seulement une nuit ici. Demain sera bien nous en sommes sur, on nous l’a dit.

IMG_2589

Et bien voilà le lendemain, en plus des ferrys rentrent au port et c’est des vagues toute la journée. Mais ce serait dommage de ne pas visiter Ibiza, c’est en ferry que nous traversons entre les deux iles. Ibiza nous a bien plu, on retrouve un peu l’architecture italienne.

IMG_20170825_101222

Et c’est dans un joli resto que nous déjeunons.

IMG_20170825_120834

De retour sur Mijita, c’est la même chose que la veille ! C’en est trop pour nous ! Bisous bisous à Batolo, nous nous partons pour l’Espagne ! Eux restent encore 2 ou 3 jours, car Maël a un exam de plongée. Ils viendront nous rejoindre le long de la descente vers Almerimar.

Notre habitude en général est de rester dans un endroit pour un temps indéterminé, nous naviguons au gré de nos envies et des lieux que nous visitons ! Pour nous les Baléares n’est pas du tout dans notre choix de voyage.  Bien trop de monde non respectueux des autres.

Espagne :

Ah enfin les côtes Espagnoles !  Après une belle nuit de nav, malheureusement au moteur mais avec encore un thon au bout de la canne.

IMG_20170804_141124

Par petit saut de puce, pour rejoindre Alicante, nous sommes surpris par les immeubles le long du littoral.

IMG_2595

Alicante :

En Espagne, il est souvent question de Barcelone, Madrid, Figueras voire même Malaga ! Mais nous vous assurons qu’Alicante vaut de loin le détour. Alicante est une ville dans laquelle les parcs occupent une place privilégiée. Les aires de jeux pour les enfants, les aires de sport sont légions. Le mont Benacantil, au centre de la ville, accueille l’imposant château de Santa Barbara, qui abrite plusieurs musées (gratuit au moment ou nous avons visité).

IMG_2597

A l’arrivée au port, nous sommes accueillis par un vieux 3 mat d’un autre âge !

IMG_2638

Ce qui saute aux yeux en premier lieu, c’est la propreté de cette ville. Il s’avérera plus tard que beaucoup de ville que nous avons visitée sont de même ! La promenade aux abords du port est appelée la Explanada de España. C’est l’avenue la plus fréquentée de la ville. Elle est composée de six millions et demi de carrelets de mosaïques blancs, bleus et rouges. Les 4 rangées de palmiers vous donnent une ombre qui est bienvenue !

IMG_2599

Pour  visiter le château Santa Barbara, deux façons de s’y rendre s’offrent à nous. Par un ascenseur ou par les fortifications ! Comme nous sommes loin de l’ascenseur, nous monterons par l’autre chemin ! bien nous en a pris, car nous sommes passés par le quartier Santa Cruz, un de plus vieux de la ville avec des rues étroites.

IMG_2601

Vu du haut, les terrasses recouvrent les maisons, cela à un peu le look des favelas de Rio de Janeiro.IMG_2608

La montée vers le château est un peu dure, mais cela vaux le coup, mais aucune  marche n’est de la même hauteur ils y en a qui font au moins 50cm et le désarroi de Pat quand elle voit ce qui reste encore à monter.

IMG_2629

IMG_2607

Aller Pat un peu de courage, je suis sur qu’au château il y aura un troquet, et tu pourras boire une bière ! En effet il y a bien un troquet, mais pas de chance les chiens ne sont pas admis à l’intérieur. Nous faisons la visite séparée ! La bière sera pour plus tard.

IMG_2633

Joli ce château ! Le jour où nous y sommes, les musés sont gratuits, nous apprendrons plus tard que c’était la journée du patrimoine, en plus une très belle vue.

IMG_2630

Nous redescendons au plus court et c’est un enchantement, vous passez par une succession de paliers tous aussi beaux les uns que les autres, l’un est couvert de fleurs, l’autre est un bassin qui occupe les lieux, un troisième est une base de repos avec des transats installés ça et là. Et enfin au bas de la Coline il est là, nous attendant planté au milieu d’une jolie place ombragée, il nous souri, il nous tend les bras, nous ne pouvons pas dire non, surtout Pat, quoi donc ?  Vous vous dites ! Et bien le troquet !

IMG_20170901_115159

Sous 40° cela fait vraiment du bien ! Même si la bière est en boite.

Nous resterons quelques jours au port, afin de visiter un peu plus cette ville que nous avons beaucoup aimé.

Cartagena :

Les marineros (personnes qui vous aident à amarrer votre bateau lors de votre arrivée au port)  nous souhaitent la bienvenue avec un grand sourire ! C’est bien la 1ère fois que cela nous arrive. Même si souvent l’accueil est très sympa. Nous sommes heureux d’être arrivés, car la nav n’a pas été de tout repos. Du vent de face et une belle houle de travers nous a bien secoués.     Cartagena, beaucoup plus modeste qu’Alicante, mais tout aussi jolie ! En plus nous sommes au quai en face d’un burger King, qui fait la joie de Joël ! Depuis si longtemps qu’il n’a pas eu son hamburger, au moins 3 jours !

IMG_20170905_131335

Une belle rue piétonne dallée de marbre, coupe la ville en deux où plusieurs statues en laiton trônent ça et là.

IMG_2642IMG_2640

IMG_2641

C’est les Carthaginois qui donnèrent le nom à Carthagène 2 siècles avant j.c. cette ville pris ensuite le non de Quart hadassat, puis Carthago nova par les romains plus tard Qartayanna al Halfa par les arabes et enfin elle retrouva son nom d’origine.

Enfin 2 jours après notre arrivée Batolo vient nous rejoindre !

IMG_20170910_151308

Nous resterons encore 2 jours et c’est le soir et en convoi que nous partons pour Almerimar. Les batteries faisant toujours des leurs, c’est au moteur que nous passons la nuit.  Mais quelle joie au matin de pouvoir très bien marcher à la voile, au point que nous ne changerons pas le mat ! En plus, lorsque nous discutons avec d’autres voileux, ils vont tous plus ou moins à la même vitesse que nous. Nous voyons Batolo très loin derrière nous.

Almerimar :

Et bien nous y voila, c’est ici que nous passerons l’hiver. Apres un peu plus de 3 000 miles depuis Port st  Louis, avec pleins de très bons souvenirs, de très beaux paysages et de très belles rencontres, quelques galères mais pas de frayeur. Mijita a très bien marché et nous nous sentons en sécurité, nous allons pouvoir s’occuper un peu de lui, faire de petite réparations et quelques améliorations. Quant à nous, nous sommes assez fiers du parcours que nous avons effectué !

IMG_2696

2 réflexions au sujet de « CHAPITRE 9 »

  1. Merci cecile pour l’astuce du riz. 🙂 Un réel plaisir de vous voir chaque fois. Merci pour tout le comté et les bon moments. Bon vent à vous Et à très vite. Des gros bisous

  2. Coucou a vous. Espérant que votre route se passe bien. Donnez des news et au plaisir de vous revoir. Famillle LAURIC

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*